Accueil > Bois materiau protection

Devis diagnostic immobilier partout en France
Des experts en diagnostics immobiliers près de chez vous
Entrez le code postal ou la ville du lieu de l'expertise

Préservation. Le mode d'application (brossage, trempage, pulvérisation, autoclave) diffère selon le système de protection retenu.

Aujourd'hui, la très grande majorité de ces produits n'utilisent plus de solvants en ce qui concerne les finitions mais des phases aqueuses et l'utilisation des formulations de type cuivre-chrome-arsenic ou cuivre-chrome-bore sont remplacées par des dérivés cuivreux, avec quelques formulations à base de bore, dans le contexte d'un nouvel encadrement réglementaire très strict.

En application d'une directive européenne28, tous les produits font désormais l'objet d'une procédure d'autorisation de mise sur le marché lourde, analogue à celle suivie pour les produits pharmaceutiques. Les produits sont évalués du point de vue de leur efficacité et de leurs impacts sanitaires et environnementaux.

En tout état de cause, il convient que le concepteur des ouvrages recherche des durées de vie adaptées aux besoins que les ouvrages ont à satisfaire dans le temps (voir question 2.14).

2.18 L'utilisation du bois dans la construction entraîne-t-elle des risques parasitaires particuliers ?

Non. Les parasites susceptibles de s'attaquer au bois mis en oeuvre dans les constructions sont parfaitement identifiés. Les normes de mises en oeuvre (DTU) relatives aux produits en bois ou à base de bois contiennent tous des exigences spécifiques pour protéger efficacement le bois des insectes xylophages, de sorte que toutes les constructions récentes respectant le cadre normatif ne connaissent plus de pathologies dans ce domaine.

En complément, la réglementation actuelle permet, au travers de deux décrets de la « loi termite », de consolider cette maîtrise29.
Le retour d'expérience sur les ouvrages récents montre que les pathologies parasitaires sont faibles et, lorsqu'elles existent, sont systématiquement dues au non-respect des règles de l'art.

2.19 L'utilisation du bois dans la construction entraîne-t-elle un risque-incendie particulier ?

Non. Contrairement aux idées reçues, les ouvrages ayant une structure en bois sont relativement « sécurisants » en cas d'incendie.
La constitution chimique naturelle du bois fait qu'il se consume de façon régulière, à raison d'environ 0,7 millimètres par minute, sans diminution de ses performances intrinsèques derrière le front de combustion. Ceci permet, d'une part, de maîtriser parfaitement le dimensionnement des pièces de bois afin qu'elles résistent au feu pour toutes les différentes durées réglementaires (un quart d'heure, une demi-heure, une heure, etc.) et, d'autre part, de déterminer avec précision le niveau de risque d'écroulement lors d'un incendie.

Ce comportement fiable explique notamment la confiance que peuvent avoir les sapeurs-pompiers lors d'interventions sous des structures porteuses en bois. Avec de l'expérience, il est possible d'évaluer d'un coup d'oeil le temps restant avant écroulement. La grande stabilité du bois permet ainsi d'assurer la sécurité des personnes pour une phase d'évacuation des locaux relativement longue.

Le bois est classé comme matériau moyennement combustible et à faible dégagement de fumées. Lors de sa combustion en présence d'air, le bois dégage de l'eau (il contient de 8 à 15 % d'eau) et du gaz carbonique (CO2), deux produits qui ne sont pas toxiques alors même que 80 % des victimes des incendies périssent d'intoxication par les fumées.

2.20 L'utilisation du bois dans la construction entraîne-t-elle des risques financiers particuliers ?

Non. Le risque financier lié à l'utilisation du bois est faible car le marché de ce matériau est dominé par les feuillus et les résineux, très largement d'origine européenne, ce qui rend son prix d'achat moins sensible aux variations que connaissent d'autres matières premières comme l'acier ou le pétrole, par exemple.

Ainsi, certains matériaux de construction ont connu récemment des hausses de prix importantes, sur des périodes courtes. Ces hausses ont justifié l'octroi d'indemnités d'imprévision, le jeu normal des clauses de variation de prix s'étant révélé insuffisant dans de telles circonstances.

Par ailleurs, le bois apporte de nombreux gains de temps, d'organisation des chantiers et des économies dans l'utilisation des ouvrages (voir questions 2.5 à 2.930) qui tendent à réduire le risque financier de son utilisation.

Ces gains doivent beaucoup au fait que les constructions en bois font largement appel à des matériels préfabriqués dont seul l'assemblage est réalisé sur place. L'utilisation du bois est ainsi de nature à justifier l'octroi d'une avance facultative au titulaire du marché à raison des opérations préparatoires aux travaux, en particulier pour supporter une partie du coût des approvisionnements (achats de la matière première et travail de préfabrication réalisé en atelier).



28) Directive 98/8/CE du 16 février 1998 concernant la mise sur le marché des produits biocides (JOUE, L n° 123 du 24 avril 1998).

29) Le décret n° 2000-613 du 3 juillet 2000 (Journal officiel du 5 juillet 2000) définit notamment des exigences concernant l'élaboration d'une cartographie des zones termitées (http://www.termite.com.fr/) et la déclaration des présences constatées. Le décret n° 2006-591 du 23 mai 2006 (Journal officiel du 25 mai 2006), relatif à la protection des bâtiments contre les termites et autres insectes xylophages et modifiant le code de la construction et de l'habitation, introduit de nouvelles exigences sur la conception des constructions neuves en imposant notamment la mise en oeuvre d'une barrière en interface entre le sol et le bâti afin d'éviter que le termite ne pénètre dans la construction. Globalement, tous les bois de structure doivent être résistants.

30) On pourra également consulter sur ce thème : « Optimisation de la réalisation des chantiers de maisons individuelles en bois en termes de logistique, organisation, sécurité et qualité », IRABOIS-AFCOBOIS, 2004.

Source http://www.finances.gouv.fr

Diagnostic termites
Etat parasitaire

Copyright © 2005 - 2017 - Dimexbat | Déclaration CNIL n°1350739 | Mentions légales | Annuaire Immobilier | 123 Diagnostic Immobilier

Gîte La Cigale Rouge : 6 à 8 personnes dans le Vaucluse
Location semaine ou week-end
Gîte tout confort avec piscine
eurofins
Pour vos analyses d'amiante dans l'air et les matériaux