Accueil > Termites continentale

Devis diagnostic immobilier partout en France
Des experts en diagnostics immobiliers près de chez vous
Entrez le code postal ou la ville du lieu de l'expertise

Les termites

Les espèces de termites :

Ils appartiennent à l'ordre des Isoptères (deux paires d'ailes égales) et ont un développement hétérométabole (métamorphose incomplète). Seul l'insecte parfait est noir. Les larves sont aveugles et de couleur ivoire; elles ressemblent aux adultes; dotées de deux antennes flexibles et de six pattes, elles atteignent progressivement l'état mâture par additions à chaque mue.

Leur taille s'allonge et passe de 2 à 8 mm. Les larves ressemblent à des fourmis blanches.

Les termites ne font pas de sciure et de trous visibles par un particulier. Ils fuient la lumière, sont discrets et silencieux.

Aujourd'hui six espèces de termites souterrains du genre reticulitermes vivent au nord du bassin méditerranéen.

Cinq ont déjà été découvertes en France continentale: santonensis, banyulensis, grassei, urbis et lucifugus avec sa sous espèce corsicus et des hybrides. Encore peu connus par la population, ces insectes réservent probablement bien des surprises maintenant que des études scientifiques sont engagées sur leur reproduction et leurs moeurs.

En ville, il faut les éliminer avec méthode et rigueur.

De plus, on rencontre en abondance dans la zone méridionale un termite primitif, t ermite d e bois sec, à cou jaune:

Kalotermes de l'espèce flavicollis vit dans le bois mort et dans les plaies des arbres en colonie n'excédant pas trois mille sujets; il n'est pas forcément utile de l'éliminer.

On l'a découvert parfois dans des logements, ainsi qu'un autre exotique dont les soldats ont une tête singulière.

Ce nouvel intrus Cryptotermes brevis introduit en France et en Espagne s'attaque aux meubles, petits objets, huisseries, plinthes et parquets causant de nombreux dégâts limités. Il essaime et envahi, de ses petites colonies parfois juxtaposées, toute une maison; il semble absent dans la nature.

Les rares colonies de termites de bois sec établies dans des bâtiments sont à éradiquer au coup par coup.

A partir de deux lignées, l'ouvrière et la royale, leur société s'organise en castes: ouvriers, soldats, néoténiques, nymphes et imagos (reproducteurs ailés).

Les oeufs, après un temps d'incubation, de 22 à 60 jours, spécifique à chaque espèce, donnent naissance à des larves.

L es larves, sexuées mais non différenciées forment la grande majorité des colonies de termites elles conservent pour la plupart leur couleur ivoire. Après les deux premières mues, elles se différencient selon les besoins de la colonie en:

  • Ouvriers: ils forment 80 % des individus de la colonie qu'ils entretiennent. Ils nourrissent les autres castes. Leur intestin bien visible contient une flore d'agents de dégradation du bois. Ils ont leur taille mâture après 4 mues. Ils peuvent alors muer pour devenir néoténiques aptères.
  • Soldats: ils représentent moins de 5% de la colonie; ils ont une grosse tête brune armée de fortes mandibules défensives. Ils ne muent plus et gardent un statut définitif.
  • Néoténiques: (sexués restant à l'état larvaire) ils se révèlent reproducteurs de remplacement (secondaires) à la mort d'un sexué du couple de la colonie. Ils restent de teinte claire. De lignée ouvrière ils sont aptères et de lignée royale ils sont brachyptères.

    Pour certaines espèces, ils assurent la reproduction de la colonie par bouturage.

  • Nymphes: elles ont perdu leur flore intestinale; leur abdomen est ainsi d'une couleur unie; elles sont visibles aux stades intermédiaires entre ouvriers, néoténiques et imagos. Elles sont plus longues que les ouvriers.

    Certaines ont des ébauches d'oeil et des fourreaux alaires.

  • I'magos: (insectes adultes) sont les reproducteurs primaires ou royaux. Seule cette caste a une paire d'oeil. Sa teinte noire protège l'insecte termite des rayons du soleil.

    L'imago est souvent pris pour une fourmi volante. Celle-ci se distingue par son corps constitué de trois éléments nettement différenciés la tête, le thorax et l'abdomen, ses deux paires d'ailes inégales à fortes nervures et ses antennes articulées.

L'essaimage: étalé sur plusieurs jours, l'envol annuel des adultes apparait selon les aléas climatiques pour:

  • Reticulitermes d'avril à mai et exceptionnellement dans des milieux urbains très artificiels jusqu'à fin octobre,
  • Kalotermes de mars à octobre et Cryptotermes en mai.

Les imagos, protégés par des soldats déployés autour du trou d'envol, s'élancent vers la lumière dès que le soleil l'atteint. Ce vol malhabile court (de l'ordre de 150 m) est dépendant du vent, il rapproche, selon les espèces, des partenaires issus de colonies parfois différentes.

Avant l'accouplement leurs ailes très finement nervurées tombent. S'il survit à ses prédateurs, le couple royal assure l'élevage des premières larves qui gèreront ensuite la colonie dont le développement discret est lent les premières années.

Le bouturage donne rapidement une colonie forte.

  • naturel, il est consécutif à la scission en nébuleuse d'une colonie souche dont les individus sont trop nombreux;
  • artificiel , ils est produit par le transport d'individus ou par des tentatives d'élimination inadaptées à l'espèce et à la taille de la colonie en raison de la méthode ou des produits utilisés.

La longévité d'un termite dépend de sa caste, elle n'a pas de rapport avec celle de sa colonie.

Les termites envahissent les jardins puis les maisons de bas en haut.

Toutes les espèces peuvent cohabiter

Les termites souterrains :

Les termites souterrains «Reticulitermes» sont les plus représentés. A terme, ils sont un risque non négligeable pour un quartier puis sournoisement pour toute une ville. Leurs colonies tentaculaires et leurs très vastes nébuleuses regroupent des milliers ou des millions d'individus, tant en milieu urbain que dans la nature où leur rôle essentiel est de recycler le bois mort.

Ces termites souterrains sont nomades; ils peuvent se déplacer vite une colonie est organisÉe pour survivre

Elle se défend, contrôle ses naissances, régule sa taille et se démultiplie. Elle peut se déplacer. Parfois elle fuit.

Les termites urbains :

Les termites urbains sont des insectes sociaux capables d'investir de très vastes territoires. Leurs comportements sont induits, organisés en permanence par de nombreux modes de communication tels que contacts, odeurs de la colonie et vibrations. Diverses phéromones sont essentielles à la structure de la colonie; elles ont un rôle prépondérant.

On peut expliquer simplement qu'une colonie est un corps vivant cohérent, relativement simple dont la vocation est de grandir et d'être perpétuel. Chacun de ses éléments fonctionnels est une caste constituée d'individus mortels (ses cellules) qui sont sans cesse remplacés.

En permanence des ouvriers à la recherche de nouveaux stocks de nourriture prospectent au loin, les autres broient (insecte broyeur) et mangent les bois (leur cellulose) qui ont été repérés pour alimenter la colonie et la faire prospérer.

Celle-ci vit hors gel, quasi indécelable sous la terre desjardins, à plus d'un mètre de profondeur dans des réseaux réticulés d'où le genre Reticulitermes tire son nom.

Il arrive parfois qu'un couple secondaire établisse sa colonie dans un mur.

Contrairement aux termites tropicaux, les galeries des termites Reticulitermes ne comportent pas de loge royale.

Les termites sont peu actifs à une température inférieure à 10 degrés. Ils meurent de déshydratation vers 30 degrés.

C'est pourquoi ils se déplacent dans leur territoire au rythme des saisons, selon l'heure de la journée en fonction aussi de l'hygrométrie des lieux.

Vous les verrez grouiller sous une planche ou dans une bûche et vous saurez qu'ils sont présents dans un bâtiment par leurs cordonnets visibles sur les parois des obstacles qui sont trop durs pour qu'ils puissent les forer: pierre, béton. Dans ces tubes irréguliers de couleur brune à terreuse ils se

déplacent à l'abri de la lumière et de l'air qui les dessèche.

Ils circulent dans les murs de maçonnerie, les fissures du béton et dans touts les types de gaines techniques.

Ils vivent de préférence dans un milieu humide.

Ils percent parfois des canalisations en PVC pour boire et. transportent l'eau pour humidifier et rendre tendre le bois sec.

Ils apprécient la condensation d'eau sur les tuyaux, elle favorise l'attaque des planchers et des poutres par des champignons qui dégradent le bois et en libèrent la cellulose.

Ils consomment la cellulose sous toutes ses formes:

toutes les essences de bois européens et certains bois exotiques.

Ils affectionnent les cageots, les palettes, les branchettes et le terreau, les panneaux d'aggloméré et aussi les traverses de chemin de fer et les poteaux des fils aériens,

le papier (livres, journaux et archives), le carton, les tapisseries murales …,

le coton, le lin, et divers textiles.

Ils dégradent le polystyrène expansé, la gaine des câbles électriques, des matériaux: placoplâtre, agglomérés de copeaux de bois et percent le film d'aluminium, le plâtre, ...

Nécrophage le termite mange ses congénères et des animaux pour assimiler leurs protéines et la laine pour son azote.

Leurs sociétés ont une grande capacité à s'adapter à toutes les circonstances. Les termites prospéraient déjà avant l'apparition des dinosaures.

Une population de termites avec sa nébuleuse peut comprendre selon son espèce de nombreux couples de reproducteurs et coloniser plusieurs dizaines d'hectares.

Une application inappropriée d'un produit toxique perturbe une forte colonie qui se disloque; des couples secondaires se forment; les termites prolifèrent dans un territoire plus vaste.

A ce jour cinquante huit départements métropolitains sont infestés parfois totalement, par une à cinq espèces de termites du genre Reticulitermes,

Les Préfets ont pris des arrêtés de classement, partiel ou total, délimitant les zones infestées ou susceptibles de l'être dans quarante six des départements métropolitains infestés.


Source http://www.bouches-du-rhone.equipement.gouv.fr

Diagnostic termites
Etat parasitaire

Copyright © 2005 - 2017 - Dimexbat | Déclaration CNIL n°1350739 | Mentions légales | Annuaire Immobilier | 123 Diagnostic Immobilier

Gîte La Cigale Rouge : 6 à 8 personnes dans le Vaucluse
Location semaine ou week-end
Gîte tout confort avec piscine
eurofins
Pour vos analyses d'amiante dans l'air et les matériaux